Il ne faut pas baisser les bras en infériorité numérique